Header

Titre

Cast :

Directeur : Ichito Itano (Dust)
Oeuvre originale : Hiroya Oku
Scénario : Seishi Togawa
Rédacteur d'histoire de série & script : Masashi Sogo
Character design : Naoyuki Onda
Mecha & accessory design : Toshihiro Nakajima
Color design : Takae Iijima
Directeur 3d : Yasuhiro Kato
Directeur artitstique : Shigemi Ikeda (Atelier Musa)
Directeur de la photographie : Koujirou Hayashi
Edition : Kiyoshi Hirose
Directeur sonore : Hiroyuki Hayase
Musique : Hiroyuki Hayase, Togawa Natsuki
Studio : Gonzo

Informations :

Au japon :
Nombres d'épisodes : 26
Nombre de Volumes : 10
Editeur : SFV
Statut : Terminé
En France :
Nombres d'épisodes : 26
Nombre de Volumes : 4
Editeur : Asian Star
Prix : 9€
Statut : Terminé

Titre des épisodes :

Gantz First Stage :
01 - Un nouveau jour commence.
02 - Ce n'est pas un humain.
03 - La classe, Kei!
04 - Les notes vont tomber.
05 - Forcément, à un moment.
06 - Génial!
07 - Dans ma ligne de mire.
08 - Ca craint !
09 - Je te bute illico.
10 - Yuzo ?
11 - Il peut pas tirer.
12 - Katô, attends ici.
13 - Allez mourir.
Gantz Second Stage :
01 - Au revoir.
02 - Vite, je veux y aller.
03 - Je m'en occupe.
04 - On peut leur tirer dessus ?
05 - Bienvenue.
06 - C'est quoi ce truc ?
07 - Flingue moi !
08 - Masaru ?
09 - Ne le répète jamais!
10 - L'Homme Kurono !
11 - Il n'y a pas de labyrinthe sans issue.
12 - Rentrons ensemble.
13 - Reste en vie.

Critique :

Gantz a commencé à être diffusé en avril 2004 sur Fuji TV. Vu son côté assez "trash" (des hommes se font couper en deux laissant ainsi leurs boyaux sortir, de nombreuses têtes explosent et ajouté à cela du sexe et des personnages avec un côté assez malsain : certains prennent plaisir à tuer, d'autres se contentent de regarder une personne qui va bientôt mourir...), l'anime à subit de nombreuses censures lors de sa diffusion TV au Japon. Mais heureusement pour nous, les DVD sont sortis et sans censure ce qui fait que la 1ére saison composée de 11 épisodes à cause de la censure se retrouve à 13 épisodes avec la version non censurée. En ce qui concerne la deuxième saison, celle-ci étant bien plus violente que la 1ére et étant diffusée sur la chaîne AT-X, elle n'a pas subi de censure lors de son passage TV.

Au vu de ce qui a été dit au-dessus, on peut croire que l'auteur a décidé d'assouvir, ni plus ni moins, ses pulsions les plus malsaines à travers cet anime. Mais détrompez-vous, derrière cette violence exacerbée, se cache un message sur le comportement de l'être humain. En effet, l'auteur cherche avant tout à nous faire réfléchir sur l’Humanité. Peut-on tuer des dizaines d'êtres qui vivent et qui pensent simplement pour notre propre survie? Faut-il se mettre en danger pour sauver quelqu'un ou simplement fermer les yeux et continuer notre route? La société qu'il décrit et qui pourrait être (/est?) la nôtre est devenue égoïste où la loi du chacun pour soi est appliquée. Les gens s'isolent de plus en plus, ne font confiance à personne et cherchent avant tout le profit et le pouvoir quel qu’en soit le prix à payer. Au milieu de cela il y a encore quelques personnes qui essayent tant bien que mal d'être le plus juste possible et mettent leur vie en danger pour sauver les autres, c'est le cas de Katô qui, peu à peu, va changer Kurono et lui faire prendre conscience de cela.

Comme beaucoup d'animes réalisé par Gonzo (Full Metal Panic, Vandread, Hellsing, Gravion, Gate Keepers, Samuraï 7...) Gantz est un mélange de 2D et de 3D plutôt bien réussi malgré un manque de soins au niveau des visages passant d'un très bon chara-design à un chara-design très moyen.
Au niveau du déroulement de l'histoire, je ne reprocherai qu'une seule chose au First stage, ce sont certains épisodes qui se trouvent entre la 1ère mission et la 2ème mission (je pense notamment aux épisodes 6 et 7) qui souffrent de lenteur et qui ne sont pas très intéressants. Concernant le Second stage, c'est un vrai festival. L'action est beaucoup plus présente, les personnages livrent plus leurs sentiments, de nombreux rebondissements vont avoir lieu au niveau scénaristique... Bref, un vrai régal pour les fans du genre.
Au niveau musical, bien que les génériques soient bien réussi, le reste de la bande son l'est beaucoup moins. Très peu de musiques accompagnent l'anime (c'est sans doute pour ça qu'aucune OST n'est sortie) et aucune ne se démarque vraiment.

Au final, l'anime s'en sort plutôt bien malgré une fin qui pourrait en déranger quelques-uns par son dénouement ou par le côté inédit par rapport au manga (en effet, la dernière mission de l'anime est propre à celui-ci).

Screenshots :