Header

Titre

The End of Hope (1ère partie) :

Ecrit par Atem :

Gantz venait d’annoncer les scores de tout le monde. Il était surprenant qu’autant de personnes aient réussi à avoir les 100 points. D’ailleurs l’étonnement d’Izumi ne put que confirmer que ces scores n’étaient pas ordinaires. Reika, le vieil homme, Sakata et Kaze avaient tous ressusciter quelqu’un avec leurs 100 points. Seul Izumi avait choisi l’arme surpuissante avec ses 100 points. Quant aux autres, Hoï-Hoï le panda et Takeshi le petit garçon n’avait fait aucun point ce qui n’était pas trop surprenant, il n’y avait qu’Inaba qui faisait pâle figure avec ses 10 points. Mais l’heure n’était plus à leurs points, tous sans exception, chasseurs ainsi que ceux qui venaient de revivre comme Masaru, Sakurai et Nishi, observaient avec la plus grande attention la boule noire au milieu de l’appartement.
Gantz allait donner le score de Kei !
La boule se mit à écrire le score du leader de la team qui était le meilleur de tous. Masaru resta bouche bée quand il vit le score de son ami.

Kurono
135 points

Gantz se mit à écrire le menu des 100 points :

Menu des 100 points :
1.Vous serez libre et votre mémoire effacée
2.Vous obtiendrez une arme extrêmement puissante
3.Vous pouvez ressusciter quelqu’un présent dans la mémoire de Gantz

La plupart des gantzeurs savaient bien que leur survie ne fut possible qu'avec Kei, et ils ne connaissaient que trop bien la torture d’être appelé par Gantz et de participer à ces missions extrêmement dangereuses.

Veil homme : La 1, Kurono.

Reika : Choisis la 1… Kurono…

Kei savait bien que la liberté serait un soulagement pour lui, mais laisser les autres prisonniers de Gantz, le rendait mal à l’aise.

Kei : Mais,… seulement moi…

Sakata : Kurono ! Prend la une. La une !!!

Sakurai : Tu l’as bien mérité, Kurono !

Tous les gantzeurs dirent en chœur : La une ! La une !

Seul Izumi et Nishi faisaient bande à part.

Nishi : Mais qu’est ce que c’est que cette ambiance…

Nishi : Les nuls !

Izumi resta silencieux mais il n’en pensait pas moins que son camarade.

Kei ne savait pas quoi choisir. Après tout, lui aussi devait sa survie grâce à certains de ses anciens compagnons morts dans les précédantes missions. Comme cette jeune femme qui l’avait sauvé en combattant la statue aux milles bras …

En se remémorant de ses évènements passés, Kei connaissait désormais son choix.


Kei : Je suis désolé les amis !

Surpris, tous s’arrêtèrent de parler, et écoutèrent avec la plus grande attention.

Kei : Je ne peux pas choisir la liberté.

Sakurai : Mais bien sûr que si. Tu le mérites bien plus que nous !

Reika : Tu ne veux pas être libre ?

Kei : Bien sûr que si. Mais…

Kei : Je dois la vie à quelqu’un. Je dois ressusciter cette personne.

Tout le monde se turent. Après tout, la seule personne qui avait le droit de choisir était Kurono et son choix était fait.

Kei : Gantz ! Ressuscite Sei !

Gantz resta silencieux un moment. Soudain, un laser traversa la salle et commença à faire apparaître le corps d’une jeune femme vêtue de la combinaison noire que Gantz donne à ces chasseurs avant de partir en mission. Quand Gantz continua le « transfert » de Sei, les autres gantzeurs, découvrirent une jeune femme ayant une vingtaine d’années, à la chevelure noire comme l’ébène qui lui arrivait jusqu’au cou, elle était assez grande en taille et avait une forte poitrine… Sa beauté ne laissa personne indifférent, elle aurait pu faire mannequin si ce n’était pas le cas. Sakata ne put s’empêcher de dire...

Sakata : Whoua !

Le transfert fut enfin terminé et Sei commença à ouvrir les yeux. Elle ne connaissait personne dans la salle excepté deux personnes.

Sei : Leader ! (en regardant Masaru) Kei !

Sei : Mais que s’est-il passé?

Kei s’approcha doucement de Sei, les larmes aux yeux. Il était très heureux qu’elle soit de nouveau parmi eux.

Kei : Sei,… Toi et Masaru, vous êtes morts… durant la mission contre la statue aux milles bras.

Sei regarda Kei encore plus abasourdie.

Kei : Grâce à cette boule, on peut ressusciter les personnes mortes durant les missions en échange de 100 points.

Sei ne pouvait parler, elle ne savait pas quoi dire de toute façon. Elle enlaça Kei dans ses bras, ce dernier fut surpris mais se laissa faire. Par contre, Reika aurait bien volontiers réagi si elle avait pu. Mais ce n’était pas le moment de se faire remarquer.

Sei : Merci Kei ! Merci pour tout!

Malgrès sa gène, Kei ne put s’empêcher de se dire qu’il avait fait le bon choix.

Devant ce spectacle, Reika décida de faire quelque chose pour enlever le "parasite" qui était accroché à Kei, et l’argument était tout trouvé.


Reika : Le décompte est terminé ! On peut sortir.

En entendant les paroles de Reika, Sei retira ses bras autour du cou de Kei. Ce dernier observa rapidement tout le monde, et resta un moment pour regarder les personnes qui venaient d’être ressuscitées.

Kei : Avant de partir, je dois vous dire… qu’il va falloir faire attention à l’avenir…

Les autres gantzeurs restèrent silencieux, ils savaient tous que les paroles de Kei n’étaient pas dénuées de sens. La mission Oni était l’exemple type que des changements étaient en cours.

Kei (en lançant un regard à Nishi) : Il faudra recueillir un maximum d’informations et se réunir plus souvent. C’est le seul moyen pour augmenter nos chances de survies.

Nishi, Masaru et Sei ne croyaient pas ce qu’ils voyaient et encore moins ce qu’ils entendaient. Le Kei qui était avec eux juste avant leur mort, n’avait plus rien à voir avec le Kei actuel. Ce dernier émanait un charisme, une confiance, une assurance…, qu'il ne possédait pas avant. Kei avait désormais un esprit d’entre aide et de coopération qui lui faisait défaut auparavant.

Kei (en regardant ses anciens camarades): Etes-vous d’accord pour vous entraîner avec nous ?

Nishi : Tu peux toujours rêver ! J’ai pas que ça à faire !

Les paroles de Nishi choqua les autres gantzeurs, excepté Kei et Izumi qui se doutait de sa réponse.

Sei : Je suis partante !

Masaru : Tu peux compter sur moi Kei.

Kei : Sortons ! Je vous donnerai mes coordonnées après.

Après que les gantzeurs aient enlevé leurs combinaisons et remis leurs vêtements d’origines, tous commencèrent à sortir. Seul Masaru et Sei étaient déjà prêts, il faut dire aussi qu’ils n’avaient pas de vêtements à porter excepté cette combinaison qui les transformait en surhomme. Kei, profita de ce moment pour leur donner ses coordonnées, pour qu’il puisse les contacter pour les futurs réunions entre gantzeurs.

Kei : On se contacte si l’un de nous a un problème, ok ?

Masaru et Sei approuvèrent de la tête ce système.

Kei (en regardant Sei): Et n’oublies pas que l’on ne doit pas parler de cette chambre.

Nishi (avec un ton sarcastique): Sauf si vous voulez dire adieux à vos petits têtes.

A ces paroles, Sei ne put s’empêcher de frissonner.

Sakurai : On y va ?

Sakata : Oui ! Il est temps de partir.

Reika : Mais !? Que va t on faire de lui ?

Les chasseurs avec tout ces événements avaient complètement oublié Takeshi.

Kaze :

Sakurai : Il faut l’emmener au commissariat le plus proche.

Kaze : Laisse !

Takeshi ne put s’empêcher de regarder son héros quand celui-ci se mit à parler.

Kaze : Je vais m’en occuper.

Après tout, Kaze état la seule personne en qui Takeshi faisait confiance. Et puis, il ne s’en occuperai qu'un moment.

En observant cette scène, Masaru réalisa qu’il n’avait aucune nouvelle de son petit frère depuis plusieurs mois.


Masaru (à lui même) : Il est peut être en danger…

Masaru : Je dois vous laisser…

Sei : Tu as l’air pressé.

Masaru : Il y a quelqu’un qui m’attend.

Kei (se demandant de qui il parlait) : Quelqu’un de proche ?

Masaru : Oui !

Kei : Alors v… !

Masaru n’attendit même pas la fin de la phrase de Kei. Ce dernier aurait bien aimé savoir de qui Masaru pouvait parlé, mais il fut brusquement ramené de ses pensées par Reika.

Reika : Kei!

Kei : Humm!

Reika : Il y a quelqu’un qui t’attend aussi.

Kei : ...

Sei : De quoi elle parle ?

Kei : Euh...

Kei devait maintenant faire face à Sei et lui dire la vérité en ce qui concernait sa petite amie: Taé. Mais il préférait rester encore un moment silencieux, pour mieux se préparer.

Sakurai : Leader ! J’y vais !

Sakurai (parlant tout bas à Sakata) : Je crois qu’on devrait partir.

Sakata (parlant tout bas à Sakurai) : T’as raison

Sakata : Moi aussi, je dois partir!

Le vieil homme : A la prochaine Kurono.

Les gantzeurs commençaient à partir, sauf Kei, Sei et Reika.

Sei : Kei ! De quoi parle cette gamine ?

Reika : " Gamine " ?!

Sei : Ouais ! Tu crois que j’ai pas vu la manière dont tu regardais Kei !

Reika (embarrassée) : Tu racontes n’importes quoi ! T’es complètement dingue !

Sei : Fais gaffes à ce que tu dis, tu…

Kei : FERMEZ LA !

Les deux jeunes femmes regardèrent Kei avec stupeur. Jamais auparavant il s’était énervé comme ça, surtout contre des filles.

Kei : Sei, depuis que ton absence, j’ai rencontré quelqu’un.

Sei (en désignant Reika) : Tu parles d’elle ?

Kei : Non ! Elle s’appelle Taé !

Kei : Elle est morte quand Gantz l’a prise pour cible, et c’est Reika qui a sacrifié ses 100 points pour la ressusciter.

Sei (un peu triste et sous le choc) : Je… Je comprends…

Kei : Je…

Sei (faisant semblant de se montrer forte) : T’inquiète pas pour moi. Va la voir !

Kei : Merci Sei ! Merci à toi aussi Reika!

Reika : C… C’était normal…

Mais Kei n’entendit pas les paroles de Reika, comme Masaru, Kei n’avait pas attendu la fin de la phrase. Il était déjà en train courir pour retrouver celle qui l’aime.

Reika et Sei étaient désormais les seules à ne pas être encore parties et l’ambiance que Kei avait laissé en partant n’était pas terrible.

Reika se décida à briser cette ambiance morose.


Reika : Désolé de t’avoir traité de di…

Sei : Tu es la vrai Reika ?

Reika : Hein ? Euh… Oui !

Sei (avec un ton agressif) : Écoute moi bien la « Star ». Ne me prends pas pour une conne, d’accord ?

Reika : Quoi ?

Sei (toujours avec le même ton) : Je sais très bien que t’en pinces pour Kei…

Reika : Mais tu n…

Sei : Si Kei est vraiment amoureux d’aucune de nous deux, alors n’essaye pas de le charmer…

Sei (en montrant son poing) : Sinon tu passeras un sale quart d’heure.

Reika n’arrivait pas à prononcer un seul son. Elle, qui voulait améliorer l’ambiance en lui parlant, n’a fait que l’aggraver.

Sei : Je rentre chez moi et t’as pas intérêt à oublier ce que je viens de te dire la "star".

Sei se mit à marcher en direction de chez elle, laissant une Reika complètement choquée. Quand Sei fut hors de vue, Reika commença à déambuller, totalement perdue dans ses pensées. Elle n’avait pas remarqué les silhouettes se déplaçant vers la lumière d’un lampadaire. Ces mêmes silhouettes qui avaient observé les gantzeurs depuis le début du départ de Masaru. La lumière cachait le visage de ces inconnus.

Inconnu 1 : Le dernier vient juste de partir !

Inconnu 2 : Tu veux qu’on l’attaque ?

Inconnu 3 :

Inconnu 4 : Aucun intérêt !

Inconnu 1 : Si tu le dis !

Inconnu 4 : Maintenant qu’on a réussi à prendre des photos de tout les chasseurs, on trouvera facilement leurs identités.

Inconnu 2 : Tu as raison !

Inconnu 3 fit un grand sourire.

Inconnu 4 (remarqua le sourire de son ami) : Oui, tu as raison ! Ils vont bientôt tous mourir !

Inconnu 1 : Ce n’est qu’une question de temps.

Fan-fic comique
The End of hope : 2ème partie
The End of hope : 3ème partie