Header

Titre

Ce qui suit est une interview de Hiroya Oku par les concepteurs du logiciel Shade (logiciel de création 3D qu'utilise Oku et son staff pour la conception des dessins). Merci à Kaminos de l'avoir traduite.

A l'écoute d'un artiste. Maître Hiroya Oku, mangaka: "L'utilisation de 3DCG ouvre les portes au réalisme"

--Cette fois, nous parlerons avec le mangaka du très connu "GANTZ" tiré du Weekly Young Jump de Shueisha. Merci d'être présent.

Oku: Tout le plaisir est pour moi.

--Vous avez l'habitude d'utiliser le logiciel "Shade" pour la production de GANTZ. Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce logiciel en premier lieu?

Oku: On m'avait d'abord présenté Terai Yuki (ndt: autre logiciel de création d'images 3D). Mais Shade permet de créer de meilleures formes en trois dimensions, ce qui m'a parfaitement convenu.

-- On dit que l'utilisation de Shade permet également de gagner du temps, est-ce vrai?

Oku: Plus que de gagner du temps, Shade m'a surtout permis d'améliorer ma qualité de production. Avant, j'étais toujours bloqué à cause des limites du logiciel, mais grâce à Shade, j'ai pu atteindre un nouveau niveau d'expression dans mes images. Évidemment, même si j'aurais préféré faire de la création d'images 3D plus simplement, c'est surtout le rendu de mes images qui compte, avant ma fatigue physique.

-- Vraiment? Pourriez-vous nous donner des exemples précis "de rendus réalistes" avec Shade?

Oku: Les armes ou les bâtiments par exemple. Les clôtures aussi... Vous voyez le genre?

-- Et les explosions?

Oku: Oui, c'est vrai que dans mes mangas il y a beaucoup de scènes d'explosions (rires). En fait, il faut CINEMA 4D (logiciel de 3D) pour créer les explosions, et Shade pour leur rendu en images. On peut ainsi utiliser et réutiliser les explosions, en gardant les mêmes pour différentes scènes, puisqu'en 3D, c'est l'utilisation de la perspective qui compte; si elle n'est pas respectée, plus rien ne concorde.

-- Je vois... Vous devez passer un temps fou dessus! (rires)

Oku: Pour sûr. Enfin, avec l'utilisation de quelques plug-ins, Shade me convient parfaitement. Enfin je m'en contente. (rires)

-- Dites donc ... (rires). J'en parlerai à la team de développement. A ce propos, si vous avez d'autres requêtes à propos de Shade, faites m'en part.

Oku: Ces derniers temps, je suis plus à la recherche d'objets d'utilisation quotidienne. Par exemple des trames d'arbres, divers objets, etc. Ce serait très utile de les ajouter à la bibliothèque du logiciel, mais aussi faire posséder aux joueurs (ndt: Oku entend par là les Gantzers ... Amusant qu'il les qualifie de joueurs :p ) des téléphones portables, pouvoir faire apparaître des convinis, des écrans LCD... tous ces petits objets, ce seraient super. Et ce n'est pas que moi qui le demande, mais beaucoup de mangakas. Faire le modelling de toutes ces petites choses, c'est très dur. Mais elles sont importantes, n'est-ce pas ?

-- C'est sûr que ça aiderait beaucoup. J'essaierai aussi d'en parler à la team de développement. N'auriez-vous pas quelques conseils à donner aux utilisateurs de Shade, des petites astuces ?

Oku: Dessinez TOUJOURS au crayon. Passez le stylo digital quand la planche est terminée. Je pense qu'il faut toujours tout dessiner par soi-même. Selon moi, si on n'utilise pas son crayon, on ne pourra pas finir sa planche. En utilisant à fond et son crayon et Shade, on obtient le meilleur rendu possible.

-- Je vois. Shade est un outil, on aura toujours besoin de son crayon. J'ai d'ailleurs eu l'occasion de jeter un oeil et vos travaux : uniques et fascinants.

Oku: Vraiment, Shade fait une grande partie du travail, ce logiciel est génial ! (rires)

-- Enfin ... (rires). Quoi qu'il en soit, vos scénarios sont géniaux, et vous êtes le seul responsable. Merci de m'avoir accordé du temps, vous devez être très occupé. Mais pendant que j'y suis, une dernière question.

Oku: Je vous écoute.

-- Pensez-vous utiliser dans votre manga Hanako, le personnage inclus dans le packaging de Shade ? (rires)

Oku: C'est vrai qu'elle est mignonne ... (rires) J'y penserai (rires)


La Hanako en question