Header

Auteur

Biographie :

Hiroya Oku est né le 16 septembre 1967 à Fukuoka (Japon). Fan de mangas et de BDs en tout genre dès son plus jeune âge, c'est en 4ème qu'il décide de devenir mangaka suite à la découverte du manga "Vampires" de Osamu Tezuka. Il continue sur cette voie au lycée en s'inscrivant dans un club d'animation et envoi quelques-uns de ses travaux à des magasines. Dès lors, certains éditeurs commencent à le contacter. La machine était lancée.
En 1988, il remporte le 19ème Youth Manga awards sous le pseudonyme de Yahiro Kuon avec son one-shoot Hen qui narre la transformation d'un homme en femme. Bien que ce one-shoot fut rapidement oublié par ses confrères, Oku apporta une petite révolution (repris par bon nombres de mangakas et notamment ceux qui publient des mangas pour adulte) dans le monde du dessin, à savoir : les traînées visuelles (voir pages bonus tome 5 pour plus d'infos).

Ce n'est que deux ans plus tard, soit début 1991, qu'il entame son premier long manga : Hen[Strange]. Superstitieux ou simplement nostalgique, Hiroya décide d'utiliser le nom du one-shoot qui a vraiment lancé sa carrière pour ce nouveau manga au sujet pour le moins atypique à cette époque : les relations homosexuelles au lycée. Et il faut croire qu'il a bien fait puisque ce manga a duré plus de 4 ans et a atteint les 13 tomes.
Sans perdre de temps, il continue sur sa lancée et sort quelques semaines plus tard son nouveau manga Hen[Strange Love], spin-off de Hen[Strange]. Une adaptation animée est réalisée et une bande son sort également dans les bacs. Plusieurs pays étranger acquièrent également la licence de ce manga. Il goûte alors réellement pour la 1ère fois au succès.
Fort de son succès, Oku demande à son éditeur de lui laisser faire ce qu'il souhaite depuis toujours: de la science fiction. Ce dernier accepte et Hiroya planche alors sur un nouveau concept durant 2 ans : les dessins par ordinateur. Toujours à la recherche d'innovation, il souhaite insérer dans son manga des CG (computer graphics, des images réalisées par ordinateur). Personne n'avait tenté cela. Malheureusement, la tâche est ardue et les investissements nombreux. Il n'a donc pas le droit à l'erreur avec son nouveau manga Zero01. Mais mauvais coup du sort, Zero01 ne séduit pas le public et le manga s'arrête brusquement au bout de 3 tomes. Le mangaka est alors contraint de réduire son équipe et son compte en banque est complètement vidé.

Mais l'auteur ne s'avoue pas vaincu. Il revient quelques mois plus tard avec un nouveau manga qui le propulsera au sommet de sa gloire : Gantz. Véritable pied de nez au monde du manga, Oku s'impose avec un manga de science-fiction (véritable hantise dans ce monde) et avec ces CG qui lui sont chères. Véritable hit, une adaptation animée de 26 épisodes est réalisée, un jeu vidéo voit le jour et les produits dérivés se multiplient (Fan-book, figurines, jeux sur portable...). Aujourd'hui toujours en cours de parution, Gantz en est à 27 tomes et entame tout juste la phase finale.
Toutefois, Gantz n'est pas son dernier manga en date. En effet, courant 2006, il décide de se lancer dans une nouvelle aventure : Me-Teru no Kimochi, une histoire sentimentale sur fond d'Hikikomori (personne restant cloîtrée dans sa chambre pendant des années). Coup marketing ou simple réalisation d'un rêve, toujours est-il que ce manga s'arrêtera au bout de 3 tomes la même semaine que NHK ni yokuso, un autre manga traitant de l'Hikikomori.

Les petits + :
- Concernant sa vie privée, très peu d'informations ont été rendues public. A l'heure actuelle, tout ce que l'on sait est qu'il est marié (sa femme s'appelle Satomi) et qu'il a une petite fille prénommée Nina.

- Si vous avez déjà lu une oeuvre de Hiroya Oku, vous avez dû voir que beaucoup de ses héroïnes ont une poitrine, comment dire, opulente. Si avec le temps, il avoue qu'il ne dessine plus les gros seins avec autant de passion, il continue d'être fasciné par ces choses-là.

- Pour réunir des fonds lui permettant de continuer ses mangas, Hiroya Oku a créé des petits personnages en forme de chats (appelés Nyankoromochi) servants de motif pour des pâtisseries et des gâteaux.

- À l'occasion d'une exposition de l'architecte français Didier Fiúza Faustino à la Maison Hermès de Ginza à Tokyo qui a eu lieu du 26 août au 23 novembre 2010, Hiroya Oku a réalisé une immense fresque (2,20 mètres de hauteur et 2,99 mètres de largeur). L'architecte, fan de Gantz, a ainsi eu l'occasion de s'entretenir avec l'un de ses auteurs favori. Voici la fresque en question.

- Voici le planning d'une semaine de travail d'Hiroya Oku : Dimanche : réfléchit au story-board ; Lundi : dessine le story-board / crée les fonds sur ordinateur ; Mardi : crée les fonds sur ordinateur ; Mercredi et Jeudi : croquis/coloriage ; Vendredi : joint les personnages colorés et les fonds ; Samedi : C'est terminé (en théorie).

Soul Calibur IV :
- Mai 2008, de nouvelles informations tombent sur le 4ème opus tant attendu du jeu vidéo Soul Calibur. En effet, on apprend que 3 personnages supplémentaires sont prévus pour ce 4ème opus. Et dans le lot, Shura, une jeune femme assez dévêtue et aux charmes généreux. Pourquoi je vous parle d'elle? C'est simple : Hiroya Oku en est le créateur ! Explication. Pour ce 4ème volet, Namco (les créateurs de Soul Calibur) a fait appel à deux mangakas pour créér de nouveaux personnages. Et les deux heureux élus sont Oh!Great (mangaka de Tenjou Tenje, Air Gear...) et Hiroya Oku. Ces deux mangakas ont créé chacun un personnage. Pour la petite histoire, Shura serait une rivale d'Ivy, ce qui explique la présence de cette dernière sur l'artwork ci-dessous. Le jeu-vidéo est sorti le 31 Juillet 2008 en France. Et voici toutes les infos concernant le personnage. Merci à Strez de nous les avoir fournit.

Ce personnage, comme tous les personnages bonus fais par les mangakas, sont des clones d'autres personnages originaux de SC, et Shura est le clone de Cervantes. Des techniques puissantes, rapides et incroyable si on la maitrise bien. Mais étant un personnage bonus, il faut la débloquer. Shura apparaît dans le mode Histoire de Mitsurugi. Lorsque vous la croisez, il suffit simplement de la battre pour la débloquer.

- Voir les informations du personnage Shura -



Ses oeuvres :

Hiroya Oku a sorti de nombreux mangas mais la majeure partie n'a pas été éditée en volume relié. Toutefois, deux recueils regroupant ses petites oeuvres sont sortis.

Ce 1er recueil regroupe les oeuvres Ito, Zatsu, Netsu, les 7 chapitres de Suki et les 3 chapitres de Iya pour un total de 325 pages. Vous pouvez télécharger la version japonaise de ce recueil ici.
Ce 2ème recueil regroupe Can, Kansatsu-Nikki, les 5 chapitres de Kuro, les 5 chapitres d'Hen et les 2 chapitres de Yado avec un total de 330 pages. Vous pouvez télécharger la version japonaise de ce recueil ici.

Oeuvres prépubliées :

Hen :
Hen fut le 1er manga d'Oku. C'est un One-Shoot de 32 pages. Il raconte l'histoire d'un homme qui se transforme peu à peu en femme. C'est avec ce manga qu'Oku eut l'idée de dessiner les tétons avec une trainée visuelle afin de donner une impression de mouvement aux seins (méthode utilisée plus tard par d'autres mangakas dans des mangas pour adultes entre autres).

Iya :
Préquelle d'Hen[Strange], celle-ci ne comporte que 3 chapitres.




Ito :
Ito raconte l'histoire de deux personnes, un jeune homme et une jeune fille, qui suivent un fil censé conduire à leur âme soeur. Cette histoire a été utilisée dans Hen [Strange Love] lorsque Azumi et Kobayashi tournent un film.


Zatsu :
Manga de seulement 8 pages.




Netsu :
Mini histoire de 6 pages reprenant les 2 personnages principaux d'Hen [Strange].




Kuro :
Manga en 5 chapitres, celui-ci raconte l'histoire d'un homme qui, après avoir été gravement blessé par un groupe armé qui est intervenu sur son lieu de travail, cherche à se venger.



Can :
Petit One-Shoot d'une trentaine de pages montrant les péripéties d'un jeune homme qui, après avoir touché une canette tout droit issue de l'enfer, se vit doter de grands pouvoirs.



Yado :
Histoire (d'environ 50 pages) d'un jeune garçon, aimant le dessin, se faisant persécuter par ses camarades.



Kansatsu-Nikki :
Manga d'une trentaine de page dont l'histoire tourne autour d'une jeune fille persécutée et violée par ses camarades de classe.

Oeuvres principales :
Un dossier complet sur les oeuvres principales d'Oku a été réalisé. Cliquez ici pour y accèder.